Sélectionner une page

Pourquoi tes règles sont parfois irrégulières ?

Est-ce que toi aussi tu as cette image où le perso principal du film se rend compte sur son calendrier ou son agenda que à cette date précise (marqué d’un X rouge) elle était supposée avoir ses règles ? Well … Same girl, same. 

En avance, en retard voir absentes (à “ça” d’appeler Alerte Enlèvement) alors pourquoi les règles sont-elles irrégulières ? Et puis pourquoi, mais alors pourquoi le cycle suivant ton flux est aussi abondant ? Ou alors ultra timide ?

Définition un peu scolaire mais nécessaire

Déjà commençons par le commencement, c’est quoi un cycle irrégulier ?

Un cycle menstruel est dit irrégulier si l’intervalle entre deux cycles se situe constamment en dehors de la fourchette habituelle. 

Cela se traduit par des règles peu fréquentes, trop fréquentes ou imprévisibles. Mais aussi par un flux qui soudainement devient plus abondant ou l’inverse, plutôt timide. Bref, si le volume des saignements n’est pas le même d’un cycle à un autre, c’est aussi un cycle irrégulier.

*source : helloclue.com

Donc ces cycles surviennent de manière répétée tous les 28 jours. LOL AS IF !!!

La bonne nouvelle, c’est que les règles irrégulières ne sont généralement pas une source de préoccupation, à moins (yep trop facile sinon) de remarquer qu’elles ne suivent pas ton cycle habituel 3 mois de suite. OK so… WHAT’S GOIN’ ON ?

Quand elles sont en avance 

Tu as eu tes règles, ok jusqu’ici tout va bien mais deux semaines plus tard qui se pointe ? Tes règles ! NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !

Tu portais ta plus belle culotte Undiz ou ton plus beau slip CK, ruiné, parti en fumée…

Quand elles sont en retard

On le sait, il est impoli d’arriver en avance à une soirée mais tout aussi impoli d’arriver en retard. 

Aujourd’hui grâce à la Period Tech il est possible de traquer comme dans Taken, tes menstrues à toutes heures et minutes de la journée MAIS (et merde …) parfois elles ne suivent pas du tout l’itinéraire et l’horaire prévu.

Quand elles sont juste pas là 

Gros seum tu t’es fait ghoster. Go pleurer dans un coin. 

Tu te demandes donc : Ai-je mangé un truc chelou hier ? (on sait jamais c’est p’tête la raison), suis-je enceinte ? CLASSIC MOVE. Même si tu n’as pas eu de relation depuis la création du nouveau testament ou même si ton orientation sexuelle ne te permet pas de tomber enceinte. Voir tout ça en même temps. La science et ses mystères. 
Bref, la clef ici c’est de déterminer si l’une des situations citées ou toutes sont des dérèglements isolés ou fréquents ? Le mieux, voir un spécialiste (gynéco/ton médecin généraliste et SURTOUT PAS DOCTISSIMO) qui pourra t’aider à trouver les raisons de ces conséquences temporelles menstruelles.

Mais alors il vient d’où ce chaos ? 

Des raisons, il y en a plein. Voir trop, beaucoup trop. Donc on va essayer de lister les principales : 

LE STRESs (clique fort ici)

La vie c’est dur ! On ne t’apprend rien. Trop de choses à faire ou à ne pas faire ! Etudes, boulot, pas dodo, covid, choisir le meilleur jour pour laver ses cheveux selon tes sorties ou encore prévoir deux repas dans la semaine sans qu’ils ne contiennent des pâtes … C’est chaud, nous on est déjà au max du stress !

En effet, en explosant le level du stress à son maximum, ton corps libère du cortisol en trop grande quantité pouvant entraîner la chute de production de tes hormones sexuelles, ce qui peut à son tour retarder les règles.

LA PUBERTE : we see you we hear you we feel you 

Le niveau d’hormones à la puberté (dans nos souvenirs ce n’est pas une douce période) fluctue beaucoup. Il est normal de voir ton cycle menstruel plus ou moins court/ plus ou moins abondant. Pardon pour cette annonce : le cycle peut prendre plusieurs années avant de se stabiliser.

LE SPORT : ça pousse fort à la salle et ça court vite sur le bitume

Faire de l’exercice régulièrement pour une bonne santé physique et mentale c’est important (le tennis sur la Wii ça compte, les courbatures après, aïe.) Par contre, brûler beaucoup plus de calories que tu n’en consomme et que ta graisse corporelle devient trop faible, cela peut entraîner une aménorrhée (absence de règles.)

 Et ça, bah, c’est nul alors mollo le cross fit, body pump, zumba et autres activités méga intenses, à un moment va falloir penser au netflix & chill. 

UN TRAITEMENT HORMONAL

Pilules orales, DIU ou implant, peuvent donner des règles très légères, voire pas du tout, les faire arriver en avance à cause d’un oubli de pilule (attention : cela peut être une conséquence et non LA conséquence.) Bref, ça fout le bordel de temps en temps, mais no worries.

A noter : Un changement de moyen de contraception demande à ton corps un temps d’adaptation. Le test des “trois mois” est recommandé afin de voir comment ton corps réagit à ce nouveau changement. Si tout fou l’camp, allo S.O.S gynéco.

LE SOMMEIL

Bah là, c’est simple, tu dors pas = t’as pas tes règles. CQFD.

La mélatonine (hormone du sommeil) influence les hormones dites reproductrices. Elles affectent généralement ton ovulation (un problème auquel on va s’attaquer, stay tuned) et tes règles. Jet-Lag et rythme décalé : sans excès, sans abus et bonsoir les poules. 

LA F****** MÉNOPAUSE MAIS AUSSI LA PRÉ MÉNOPAUSE

Causée par “juste” la vie ou alors un traitement hormonal. Bon, on n’a pas beaucoup de solutions à part prendre des compléments alimentaires et prier.

L’ENDOMÉTRIOSE OU LES OVAIRES POLYKYSTIQUES (SOPK)

Pour l’endométriose, les règles ça craint fort (on met même pas 2 étoiles, nous on fait partie de cette team) et ça entraîne bien souvent des saignements irréguliers. 

Le SOPK (là non plus on met pas beaucoup d’étoiles) de son côté entraîne des déséquilibres hormonaux pas enviables du tout, dont des règles irrégulières. 
Ne pas hésiter à se renseigner sur ces deux maladies graves chim, better safe than sorry 💕 On écrira prochainement des articles les concernant.

LA THYROÏDE bug système 

La glande en forme de papillon, à la base du cou, joue un rôle déterminant dans l’organisme. Si elle est pas en forme, toi non plus !

La thyroïde c’est le régulateur d’hormones dans ton corps, si elle est touchée par une hypothyroïdie ou une hyperthyroïdie, cela peut engendrer un dérèglement hormonal dont des cycles menstruels irréguliers. 

L’hypothyroïdie aura tendance à provoquer un flux abondant quant à l’hyperthyroïdie, elle provoquera plutôt des aménorrhées ou encore des cycles irréguliers.

Un bilan chez l’endocrinologue et une prise de sang ne seront pas de trop pour s’assurer que tout va bien !

LES polypes et FIBROMES UTÉRINS 

On te voit, ne panique pas ça à l’air grave mais ça ne l’est pas. Les polypes et fibromes utérins sont généralement bénins, mais ils peuvent contenir des cellules précancéreuses ou malignes. Ok on a dit que c’était pas grave certes, mais ça se surveille ! 

Voici pourquoi : 

  1. Ça provoque des saignements abondants
  2. Ça provoque des cycles irréguliers
  3. Tous deux sont une cause fréquente de changements de flux et du cycle menstruel
  4. Les polypes sont plus susceptibles de se développer au moment de la ménopause MAIS ça arrive aussi en pleine fleur de l’âge (ouaip ça nous est arrivé à 25 ans), les fibromes, eux, peuvent se développer bien plus tôt.

Moralité : On check à chaque rendez-vous annuel avec son gynéco pour voir si tout est en ordre.

NB IMPORTANT : Le sexe pénétratif (masturbation/relation avec taon partenaire) peut aussi déclencher les règles s’il a lieu quelques jours avant la date prévue des règles.

Disclaimer : Nous ne sommes pas médecins ! Cet article t’aidera à mieux comprendre les mécanismes de ton corps mais c’est tout. Nous n’avons pas pour vocation de soigner ces troubles. Si tu constates un quelconque changement hormonal, n’hésite pas à te tourner vers des professionnels de santé. 💖 LIVE STRONG 💖

Désolée pas désolée on a mis beaucoup de gif mais il y avait matière à illustrer nos propos.